La VIE(Rayons Cosmiques, Rayons Telluriques, Radiations et Influences)

RAYONS COSMIQUES ET RAYONS TELLURIQUES

La grande animatrice de la vie est cette force cosmique encore si peu connue qui provient de l’énergie solaire et dans une moindre mesure, de l’énergie lunaire.

Les radiations de la Lune en effet, bien que d’intensité très faible, étant celles d’une lumière que les physiciens ont reconnue comme polarisée, influencent la vie des humains comme elles influencent le globe (marées, soulèvements des fonds marins, végétation, plantation des tubercules, coupe des bois, mise en bouteille des boissons, accouchements, coupe des cheveux, etc.)

Au sujet des influences cosmiques, Meysonnier prétend que la pleine lune provoque la décomposition des fruits et, que par contre le déclin de cet astre conserve les grands arbres ; il conserverait également, au dire de quelques auteurs, certaines espèces animales.

Chaque astre serait utile, dit-on, à la conservation de certaines catégories d’animaux, mais il est toutefois à noter que le soleil conserve les êtres humains.

D’après La Martinière, la rencontre de certains astres déterminerait diverses sortes de maladies. Cet auteur a également observé que les enfants qui naissent depuis le premier quartier déclinant sont plus maladifs.

D’autre part, de nombreux maraîchers ont constaté que certains légumes se développaient aux pleines lunes et, que d’autres au contraire, atteignent leur plein développement quand cet astre est à son déclin.

D’après Reil, le sommeil sous les rayons lunaires, peut occasionner des troubles nerveux et visuels. Les médecins déconseillent, d’ailleurs, aux femmes enceintes, ainsi qu’aux asthmatiques de s’exposer aux rayons lunaires, en raison des influences toutes particulières de cet astre, la Lune, Satellite de la Terre, et réflecteur de la lumière solaire qu’elle nous renvoie polarisée, influençant tous les êtres.

D’après Tchijewski, Fesser et Memery, l’histoire présente une série de cycles d’un nombre déterminé d’années qui semblent avoir une durée de onze ans, avec un nombre maximum d’évènements historiques importants, en relation avec la recrudescence des taches solaires ; aux minima solaires correspondent des activités pacifiques, entreprises importantes, etc.

Les planètes, telles que Vénus, Jupiter, Mercure, Saturne, agissent de même que la Lune et le Soleil, sur les maxima et minima, influençant la température.

Hyppocrate attribue, d’ailleurs, les maladies à trois causes, parmi lesquelles les astres.

Les influences du Soleil se manifestent plus spécialement au lever et au coucher.

Toutefois, la valeur bienfaisante du Soleil, d’après la plupart des auteurs, se situe au printemps. Les savants ont remarqué que, lorsque certains astres se rapprochent du Soleil, les taches augmentent ou diminuent, modifiant ainsi les influences cosmiques.

La force tellurique, émanant de la terre semble due à des courants électriques circulant à la surface du sol et qui proviendraient des différences d’échauffement des diverses parties de la Terre sous l’influence de rayons solaires.

Dans un hebdomadaire, Pierre Pascaud, journaliste, rapporte certaines expériences du physicien Chrétien, concernant cette force.

 « Henri Chrétien, physicien, dans un ouvrage préfacé par le Docteur Foveau de Courmelles, estime que le corps humain n’est autre qu’une sorte de pile électrique, qui joue tour à tour le rôle de condensateur, de détecteur de courants, d’amplificateur d’ondes et explique comment il découvrit les ondes telluriques et leur influence sur l’organisme. »

Malgré de bons soins et un long repos, ses nuits étaient agitées. Il souffrait de troubles intestinaux. C’est alors qu’il consulta plusieurs médecins, en vain.

Ancien Commandant, Aviateur, il fut envoyé en mission au Maroc, les troubles qu’il ressentait disparurent, l’appétit revint et, il recouvra la santé.

Madame Chrétien, pendant ce temps, mit à la place du lit de son mari, le lit d’un de leurs enfants. A partir de ce moment, la fillette, qui occupait ce lit, ressentit une grande fatigue. C’est alors que le deuxième enfant remplaça sa sœur. Ce dernier éprouva les mêmes symptômes et contracta la diphtérie, malgré le vaccin. Il en fut également de même pour les autres enfants qui se remplaçaient à tour de rôle ; alors que l’un des enfants qui couchait ailleurs se portait à merveille.

Cet état de choses incita le physicien à effectuer des recherches qui lui permirent de constater, grâce aux indications de son électromètre, qu’un courant tellurique traversait le lit obliquement, au premier étage.

Le physicien remarquait également que lorsqu’il était au rez-de-chaussée, il avait constamment des migraines. Il se trouvait, par conséquent, dans la projection du courant nuisible. Il ressentit les mêmes troubles, au-dessus des poutres de fer, de fils électriques, etc.

La Radiophysique ayant permis des découvertes dont la médecine devrait s’inspirer. D’après les recherches de la géographie médicale, le sol aurait, sur la conformation des êtres, une influence, dont la nature serait en rapport avec la constitution géologique du sol.

Le Soleil qui agit sur notre système psychique a une action magnétique sur la terre ; toutefois, il ne paraît pas prouvé que la terre elle-même ait une influence sur le Soleil.

Nous recevons les rayons cosmiques par les extrémités supérieures ; les rayons telluriques, au contraire, pénètrent par les extrémités inférieures, c’est-à-dire par les pieds, tourbillonnant autour du corps humain.

A ces sources d’énergie, s’ajoutent celles placées à proximité de l’organisme, comme par exemple : les influences atmosphériques, celles des matières diverses : minéraux et autres, celles des êtres humains et des animaux, les effets de la lumière sous toutes ses formes, sans parler de ceux qui proviennent des causes physiques ou morales les plus diverses.

Il apparaît donc que nous sommes partie intégrante de la nature dont nous subissons les transformations suivant les saisons, et les conditions atmosphériques. C’est ainsi qu’on a remarqué qu’à l’approche des chutes de neige, certains, sujets d’une sensibilité extrême, éprouvent des troubles tels que : frissons, vertiges, migraines, etc.

De même, à l’approche de l’orage, les sujets nerveux sont plus agités et, bon nombre de jeunes enfants font des crises de larmes.

En résumé, bien que l’absolu soit inaccessible à l’esprit humain, en ce qui concerne les phénomènes physiques et autres, il ne paraît pas moins certain que l’univers puise son origine dans un véritable océan de vibrations et de radiations de toutes sortes.

La physique moderne n’enseigne-telle pas, en effet que l’électron, qui est le constituant universel de la matière, peut résulter de la matérialisation de certaines radiations ?

Extrait du livre : Le Pouvoir de Vos Mains, Gaston Delsort,

Editions Christine Claire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *